Là, Fleur & le barbouze… Où les larmes, etcetera

Pourquoi vouloir crever superstitieusement, armes à la main, pour des dettes où chiffons financiers de vieux beaucoup trop cons. Evidemment toujours les gosses qui morflent sans jamais pouvoir, se plaindre. Une médaille et au trou avec laids, martyrisés par la connerie.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s