Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Adultes possèdent une certaine intelligence pour, manipuler là vérité. Choisir intellectuellement là réalité possible, où non. C’est arrivé, Sissi près de chez vous… Linda comprend être 1 nana « mais » à 29 berges, personne n’accepte familialement d’y croire et quoi d’Autre. Juste trop, tard pour la prescription juridique. Bonne, Merde pour changer de corps à 38 berges sans ces imbéciles qui n’assument jamais financièrement là moindre conséquence, négative de leurs actes. Selon les papes se n’est précautionneusement rien, de violer sans capote vos enfants. Que du plaisir, quoi… Les gosses aveuglément, crevez pour préférer croire au pognon. Ne se comptabilisent plus dans vos rubriques même pas chiens, écrasez. Méchant, Benoît… Reviens, gamin!

Se faire rabrouer par « maman » pour « devoir » gober innocemment que Le, Paradis se trouve cléricalement aux pieds des bourreaux. Personne ne s’offusque de morveux putréfiés dans les appartements de vieilles, malades schizoïdes. Pourquoi pas religieusement une médaille pour Michèle, Martin gratuitement hébergée dans vos monastères. Graciez là Sauvage, François ! Polémiquez moralement à propos de la libération de, Dutroux pour laisser les agresseurs gambader dans vos salons en toute insouciance. 1 fille sur 4 et 1 garçon sur 7 abusés quotidiennement sans personne pour dénoncer parentalement vos, ordureries ! Pas même l’institut Van, Gogh d’où proviennent vos statistiques officieusement démagogiques.

Vos meufs trop blondes sans doute pour se rendre, comptes de vos magouilles « adultes » sur l’oreiller. Toutes des salopes frigides entre cochons même Martine, Sissi. Violez, Linda à 0 an… Pervers haussent, familialement les épaules pour se débiner entre Merdeux. Pétasse reste, polie… Battez-vous entre sourdingues pour, Adjani où contre Weinstein ! Démasquez le banquier numéro, 3 du Vatican. Côtisez-vous obligeamment dans des églises, vides pour « aimer » payer un vol en première classe jusqu’à Sidney. Le pervers nécessite, fatalement vos aumônes pour « pouvoir » s’offrir un avocat ! Echappez à l’enfer Nord, Coréen entre les balles pour librement se gaver de sex, toys Story.

Praki au corps d’albâtre, Black aux yeux de Jais ! Les pectoraux d’une minceur, subliminale et doté d’une intelligence du, Diable selon vos mensonges répugnants. Le séduisant mannequin apprécie jouer au billard à Trois, bandes dans les bars enfumés de Rixensart. Oiseau de nuit qui n’a jamais supporté Le, Jour. Charline amoureusement dingue avec ses mouflets, nucléarisez. Le mec contemple 17 fois là, Chèvre en fuguant entre les sièges adolescents du, Caméo de Namur. Dominique, domine, nique… Nique avec Pierre, Richard. La gestapo toujours dans le ciboulot, depuis 44. Une bière à l’entracte où, Merde !

La tante remonte courageusement de la cave avec une bouteille pour « oublier » de servir promptement les frites où encore, Merde dans la demeure campagnarde de Malonnes ! Volontiers pour « aimer » trembloter devant l’oncle, Jacques ! Yéyé, pour les intimes du genoux… Normal de reléguer le « fils » adoptif dans un fond de grenier, poussiéreux puisque le gosse a sale caractère. Réel sadique empoignant jouïssivement, Caroline pleurnichant à chaque shampoing ! L’indien préfére, Linda en picolant passagèrement entre voisins au Chalet. Grégoire se concentre sur la queue pour enfin, trouver un adversaire valable. Tu me ressembles, cousine… Possiblement, Prakash.

Anne éclate parfois de, rire par lassitude derrière l’honorable corbillard qui remonte jusqu’à la tombe abandonnée… Se retrouver « seulement » aux enterrements, oui « mais » non peut-Etre. Pendu pour incompréhensiblement voir la vie en, Noir. Personne ne sait pourquoi, le bougnoule ne regarde que Là, Merde depuis Zaventem. Ne jamais respecter un prénom originel pour préférer un diminutif, aimablement affectif. Last, voeux pieux coïncidemment à 29 ans. Michel, Dricot brûle avec célérité les clichés pédophiles trouvés dans des vieux tiroirs soi-disant, Secrets. Personne ne capte pourquoi la tante, Suzanne refuse dorénavant de baiser entre grenouilles de bénitiers, sectaires.

Le méchant gosse se paye ses entrées de cinoche en profitant du pervers grand-pépère pour échapper aux rationnements du gentil directeur d’école informatique supérieure, Schmidt. Personne ne rigole pour reprocher A, Linda de manquer « distraitement » les obsèques du vénérable pervers papy, Jules ! Lucien, crève encore… Le diable, Aïe vos âmes ! Une, Seconde afin de vous remercier pour votre héritage collectif sur le polochon, funèbre. Pire que nazi verse, une larme de bobo avant de passer l’arme à gauche ! Pleurnichez mentalement dans le trou et visiblement bonne, Merde. Émouvantes incompréhensions pour clôre temporairement vôtre série, Noire.

Linda Mondry

Retour au début

Lire le chapitre précédent

Encore Plus, en avant